Plusieurs centaines de milliers de personnes en France sont affectées par un déficit du sens tactile. Ce mal, difficile à diagnostiquer et à évaluer, a été peu étudié pendant longtemps. Pourtant loin d’être anodine, l'hypoesthésie, ou diminution du sens tactile, peut devenir un vrai handicap au quotidien. Fréquente chez les personnes âgées, elle se retrouve également associée à de nombreuses pathologies. Focus sur plusieurs laboratoires pluridisciplinaires qui mènent des travaux sur la compréhension des mécanismes du toucher mais aussi sur la manière de traiter l'altération de l'acuité tactile. L'étude de cette déficience mobilise de nombreux chercheurs issus de disciplines diverses, telles que la biologie, la chimie, la physique ou encore la physiologie. C'est évidemment sur la peau, premier capteur du sens tactile, que se concentrent les recherches actuelles.

En cours de chargement ...